Jeremie NOËL

Photos et récits de voyages

Hôtels

Retrouvez des comptes-rendus de mes séjours dans des hôtels à travers le monde : chambres, nourriture, prestations, activités, etc.

Black Rock Oceanfront Resort – Ucluelet

Le Black Rock Oceanfront est un hôtel au luxe feutré à Ucluelet, sur l'île de Vancouver, idéal pour explorer le Pacific Rim National Park.

Le Black Rock Oceanfront Resort est un superbe hôtel situé à Ucluelet, sur l’île de Vancouver, dans la région de la Colombie Britannique au Canada. Hôtel au luxe feutré perché sur les falaises battues par les vents, l’océan et la brume, le Black Rock Oceanfront est une base idéale pour explorer le Pacific Rim National Park et Tofino. Black Rock Oceanfront Resort : le choix de la tranquillité Tout voyage dans l’Ouest du Canada doit passer par l’île de Vancouver. Cette longue bande de terre située sur la côte Ouest du Canada regorge de paysages magnifiques : depuis les forêts et les cascades du Strathcona State Park jusqu’aux magnifiques plages de la côte Pacifique en passant par l’observation de l’abondante vie sauvage un peu partout sur l’île (ours noirs, grizzlys, orques, baleines, fish eagles, etc.). Les chambres du Black Rock Oceanfront donnent sur de grandes terrasses d'où l'on peut voir l'océan et la forêt. Pour explorer le Pacific Rim National Park, il y a deux bases possibles situées chacune à une extrémité du Parc, à 35 kilomètres l’une de l’autre : Tofino, très fréquentée, et Ucluelet, beaucoup plus confidentielle. Le Black Rock Oceanfront Resort, à Ucluelet est une excellente option pour être plus tranquille, dans des paysages un peu plus tourmentés qu’à Tofino. Notez toutefois qu’au mois d’août (surnommé « Fogust » par les autochtones) le brouillard est plus persistant à Ucluelet qu’à Tofino. La chambre du Black Rock Oceanfront Resort Les chambres du Black Rock Oceanfront sont grandes et luxueuses. Sur le site de l’hôtel, il y a 25 catégories différentes et il est difficile de s’y retrouver au moment de la réservation. Je suis donc parfaitement incapable de dire dans quelle catégorie de chambre je me suis retrouvé. Ce qui est sûr c’est que les seuls éléments qui changent vraiment d’une catégorie à l’autre sont la taille de la chambre et son orientation (vue forêt ou vue océan). Le salon d'une chambre du Black Rock Oceanfront, à Ucluelet. La fenêtre donne sur la forêt pluviale. Quoi qu’il en soit, les chambres sont très belles, avec une jolie déco design, beaucoup d’espace et de grandes terrasses. Nous avions un grand salon et une chambre avec de grandes baies vitrées donnant sur la forêt (et partiellement sur l’océan). Dans la salle de bain, la baignoire a vue sur la chambre et, au loin, la forêt grâce à une ouverture dans le mur. Bref, les chambres du Black Rock Oceanfront Resort sont très plaisantes. Les parties communes Le Black Rock Oceanfront Resort est un grand bâtiment qui dispose d’un restaurant avec terrasse quand le temps le permet et d’un bar équipé d’un cheminée design (façon Murano). Il y a également une piscine et un jacuzzi en plein air, une salle de fitness moderne et un spa. Rien de spécial à dire sur les parties communes dont la décoration est au diapason des chambres, tout à fait plaisante. Les repas au Black Rock Oceanfront Nous avons pris un petit-déjeuner et un dîner au Black Rock Oceanfront. Les repas sont tout à fait convenables dans un style pas ultra raffiné (la gastronomie n’est pas un gros point fort du Canada). Je recommande le steak de bison, goûteux et bon pour la santé (meilleur que le bœuf, moins bon que l’élan d’après les autochtones), et l’assortiment de bières qui permet d’en tester un certain nombre. La salle du restaurant du Black Rock Oceanfront Resort. En août, il y a beaucoup de brouillard à Ucluelet mais en règle générale, on voit l'océan depuis le restaurant. Niveau petit-déjeuner, nous avons commencé le séjour par une déconvenue. Quand nous sommes arrivés, en milieu de service dans une salle à manger à moitié vide, le maître d’hôtel nous a immédiatement indiqué que la cuisine était saturée et qu’il nous faudrait attendre au moins 45 minutes pour être servis. Nous ne sommes pas restés, un peu consternés qu’un hôtel de ce niveau, en plein mois d’août, soit incapable de d’assurer un service correct. Le lendemain, nous avons tout de même réussi à petit-déjeuner à l’hôtel. C’était tout à fait bon. Les activités au Black Rock Oceanfront Le Black Rock Oceanfront est surtout l’occasion de découvrir la nature sauvage de la côte Ouest de l’île de Vancouver. Les activités sont donc légion. L’hôtel est situé sur la Wild Pacific Trail, un réseau de sentiers suivant la côte, entre forêt et océan. Selon que l’on part à gauche ou à droite en sortant de l’hôtel, on peut faire chacune des trois sections de la Wild Pacific Trail : Brown’s beach, Big beach ou Lighthouse Loop (8 km au total). La plage de Chesterman est tout près de Tofino et du Pacific Rim National Park Le vrai point d’orgue de la région est le Pacific Rim National Park qui regroupe une succession d’immenses et magnifiques plages de sable auxquelles on accède par des sentiers agréables au milieu de la forêt pluviale. Au moins deux jours ne seront pas de trop pour explorer la côte. Enfin, parmi les autres activités possibles, on compte : - Le surf : Tofino, est un haut lieu du surf et vous trouverez très facilement des boutiques qui louent tout le matériel. - L’observation de la faune : au mois d’août, des croisières de 2-3h permettent d’aller observer les baleines et les ours noirs (voire des grizzlys si vous êtes chanceux). - Le tour de l’île en hydravion : cette activité est très chère et soumise aux conditions météo mais permet d’aller voir les glaciers et cascades intimidants du centre de l’île de Vancouver. Avec le brouillard qui se déchire et s’accroche aux reliefs des îles, cela donne aussi des panoramas impressionnants sur la côte. Depuis un hydravion, on voit bien le brouillard se déchirer autour de la côte Ouest de l'île de Vancouver, près de Tofino. Le Black Rock Oceanfront en pratique Voir le site du Black Rock Oceanfront Tarif : A partir de 170 € / nuit en chambre et petit-déjeuner Y aller : Le Black Rock Oceanfront est situé à Ucluelet, sur la côte Ouest de l’île de Vancouver. Il existe des vols pour Tofino au départ de Vancouver ou de Victoria mais le moyen le plus fréquent pour venir depuis le continent est de prendre le ferry pour Nanaimo. De là, il faut compter un peu moins de 3h de route (il y a de jolies étapes sur la route).


Paradis Hotel & Golf Club – Ile Maurice

L'Hôtel Paradis est un hôtel de luxe familial situé dans l'un des plus beaux endroits de l'Ile Maurice, le Morne.

L’hôtel Paradis est un grand hôtel de luxe situé à la pointe Sud-Ouest de l’Ile Maurice dans un cadre magnifique, au pied de la montagne du Morne. Longue plage, sports en tout genre et luxe décontracté sont au programme... Hôtel Paradis : une superbe localisation La densité d’hôtels à l’Ile Maurice a de quoi intimider et il est toujours un peu difficile de faire un choix. L’hôtel Paradis n’est pas d’un luxe clinquant. C’est un hôtel très haut de gamme, familial et idéal pour des vacances actives. Outre son offre pléthorique d’activités (nautiques ou terrestres) et ses chambres spacieuses, c’est par sa situation, au pied du Morne, cette superbe masse rocheuse recouverte de végétation qui donne à l’endroit un faux air de l’île de Lost, que l’hôtel Paradis se démarque en premier lieu. La plage, interminable, y est ainsi l’une des plus belles de l’île et présente le double avantage d’être face au coucher de soleil et assez peu affectée par les marées. L’hôtel jumeau de l’hôtel Paradis, le Dinarobin, vaut également le détour : plus luxueux, plus calme mais aussi un peu plus loin des activités et… plus cher ! La chambre de l’hôtel Paradis C’est l’un des rares points un peu perfectibles de l’hôtel Paradis. Les chambres sont très spacieuses et confortables, la salle de bain est immense mais la déco s’avère un peu vieillotte. La chambre de l'Hôtel Paradis : très spacieuse mais déco un poil vieillotte. Malgré tout, le peu temps que l’on passe dans sa chambre, on y est bien (surtout quand la clim permet d’échapper à la chaleur du début d’après-midi). Toutes les chambres « standards » de l’hôtel Paradis sont situées dans des bâtiments de deux étages, face à la mer, dans de jolis jardins légèrement en retrait de la plage. Dans chaque chambre, outre le grand lit, on trouve un coin salon avec canapé, table basse et télé, une salle de bain avec douche, baignoire et un grand dressing et enfin une terrasse avec deux fauteuils, une table et une chaise longue. Les jeunes parents peuvent aussi demander l’adjonction d’un lit bébé. Les parties communes Les parties communes sont à l’image de l’hôtel Paradis, spacieuses et ouvertes sur l’environnement. La déco est un peu partout la même : toit en paille et colonnes en bois. C’est simple et de bon goût. L’offre de restaurants est pléthorique puisque, outre les 4 restaurants de l’hôtel Paradis, les clients ont également accès aux 4 restaurants de l’hôtel Dinarobin. Le Brabant est le restaurant principal, situé entre la piscine et la réception, avec grand buffet tous les soirs. La grande piscine de l'hôtel Paradis a vu sur la plage et l'océan. Les autres restaurants de l’hôtel Paradis sont La Palma, un restaurant italien sur la plage, Le Blue Marlin, un restaurant de poissons face à la mer et La Ravanne, un restaurant créole mauricien. Attention, le restaurant gastronomique du Dinarobin, Saveurs des Iles, n’accepte pas les enfants. Ils vous refouleront sans pitié. Il y a, par ailleurs, une très grande piscine avec vue sur la plage, un spa Clarins et une salle de fitness ultra-moderne. Partout, on capte un WiFi tout à fait efficace. Le domaine des deux hôtels (Hôtel Paradis et Dinarobin) étant immense, les hôtels mettent à disposition sur simple demande de petites voiturettes de golf avec chauffeur pour se déplacer. Les repas à l’hôtel Paradis Je n’ai pas eu l’occasion de tester tous les restaurants. Nous avons pris la grande majorité de nos repas au Blue Marlin où le service était le plus efficace et la nourriture la plus raffinée. Le soir notamment, nous avons souvent eu d’excellentes entrées : tarte de tomates, mozzarella et thon cru, soupe de potiron et œuf basse température, etc. Le midi, je vous recommande instamment la délicieuse trilogie de thon (un thon mi-cuit, un thon en sashimi et une tarte au thon mariné au basilic). Au premier plan, le Blue Marlin, le meilleur restaurant de l'Hôtel Paradis La Palma vaut surtout pour sa situation sur la plage de l’hôtel Paradis. Sympa de déjeuner les pieds dans le sable. Niveau nourriture, il n’y a pas un choix énorme mais les salades et les pizzas à pate fine sont correctes. En revanche le service laisse franchement à désirer et il nous est plusieurs fois arrivé d’attendre 20 minutes pour un café ou que le serveur se soit planté dans la commande. Le restaurant La Palma est sur la plage de l'hôtel Paradis. Un endroit très sympa mais le service laisse un peu à désirer. Nous n’avons testé qu’une fois les buffets : méditerranéen au Brabant (Hôtel Paradis) où nous nous sommes gavés de l’excellent assortiment carpaccio, pizzas, frites, fruits de mer à l’Harmonie (Dinarobin). Dans la catégorie buffet d’hôtel international, on a vu bien pire… Le Morne Plage, au Dinarobin, offre les avantages de La Palma (déjeuner les pieds dans le sable) avec une carte un peu plus étendue et un service plus efficace. Les meilleurs repas sont sans doute les petits déjeuners, délicieux et gargantuesques : œufs en tous genres (pochés, au plat, brouillés, coque, durs, etc.), crêpes et gaufres faites minute, charcuterie, hash browns, viennoiseries, stand asiatique et de très nombreux fruits frais. Les activités C’est l’atout numéro 1 de l’hôtel Paradis. L’offre d’activités y est absolument pléthorique. Le mieux, c’est sans aucun doute le ski nautique, gratuit et à volonté (ce qui n’existe presque nulle part ailleurs qu’à l’Ile Maurice) sur un ponton au milieu du lagon, calme la plupart du temps. J’y ai fait entre 3 et 4 tours chaque jour. Côté activités nautiques, tout y est : hobbie cat, laser, kayak, paddle surf, kite surf, planche à voile, pédalo, snorkeling, plongée sous-marine (payant). Les activités terrestres ne sont pas en reste puisque l’hôtel propose du tennis, du ping pong, du golf (payant), de la location de vélo, du foot, du beach volley (s’il y a suffisamment de participants) et de nombreux cours de fitness (pilates, fit ball, aquagym, zumba, etc.). Sans parler de l'activité Caïpirinha au bar tous les soirs... Le bar de l'hôtel Paradis où on peut déguster quelques délicieuses caïpirinihas le soir. L’hôtel Paradis en pratique Voir la fiche de l’hôtel Paradis sur le site de Beachcomber. Tarif : A partir de 250 € / nuit en chambre et petit-déjeuner Y aller : L’Hôtel Paradis est situé à la pointe Sud-Ouest de l’Ile Maurice, tout près de la montagne du Morne. Il n’est qu’à 60 km de l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam mais la route est assez mauvaise, limitée à 60 km/h maximum et quelque fois un peu embouteillée. Il faut donc compter entre 1h15 et 1h30 d’une route un peu pénible pour y accéder. La fin du trajet le long de la côte est toutefois très jolie. Quelques photos supplémentaires de l'hôtel Paradis : Photos Ile Maurice


Xugana Island Lodge – Okavango (Botswana)

Le Xugana Island Lodge est un magnifique camp de luxe, niché au coeur du Delta de l'Okavango, au Botswana. Très cher mais exceptionnel...

Le Xugana Island Lodge (prononcez « Kougana ») est un camp de grand luxe situé en plein cœur du Delta de l’Okavango au Botswana. Difficile d’accès et construit au cœur d’une nature exceptionnelle, c’est l’endroit idéal pour quelques jours paisibles à l’écart du monde. Xugana Island Lodge : un camp d’eau Dans le jargon du safari, le Xugana Island Lodge est ce que l’on appelle un camp d’eau. Il est ainsi construit sur une toute petite île privée, entouré d’un lagon et des canaux labyrinthiques du Delta de l’Okavango. L’endroit est d’un calme absolu, uniquement troublé par les bruyants ébats aquatiques de Fred, hippopotame résidant dans le lagon. L’hôtel ne compte que 8 chambres et est si reculé que l’on ne peut y accéder qu’en petit avion de brousse (depuis Maun ou Kasane) puis en bateau. Le vol en lui-même mérite le voyage. On y survole les méandres de l’Okavango, un paysage à couper le souffle. Lors de notre passage, un peu hors saison il est vrai (début juillet), nous étions les seuls clients et avions l’hôtel pour nous tous seuls. En bref, le Xugana Island Lodge est un endroit idyllique, hors du temps et du monde, où l’on se sent en symbiose totale avec une nature inviolée. La chambre du Xugana Island Lodge L’ensemble du lodge est construit de façon éco-responsable, avec des matériaux locaux. Les chambres sont donc en réalité des cabanes de luxe en bois et treillage avec parquet, grand lit avec moustiquaire suspendue et une déco coloniale de bon goût (grands coffres en bois et cuir, masques africains, etc.). La vue depuis la terrasse de la chambre du Xugana Island Lodge Les chambres sont spacieuses et disposent surtout de très grandes terrasses en bois sur pilotis donnant sur le lagon. De ce point de vue, toutes les chambres ne sont pas équivalentes. Certaines ont une vue bien dégagée alors que d’autres sont un peu plus enfoncées dans la végétation et donnent même parfois sur la terrasse d’une autre chambre. Pensez à faire connaître vos préférences au moment de la réservation. Enfin, malgré l’emplacement reculé du lieu, il y a l’électricité (sur générateur, seulement à certaines périodes de la journée) et l’eau courante (chaude !). Les parties communes Les parties communes du Xugana Island Lodge sont à l’image des chambres, luxueuses mais parfaitement intégrées à la végétation. Sur un grand ponton en bois, dans le prolongement du débarcadère, on retrouve de grandes cabanes ouvertes avec une salle à manger, un coin bibliothèque avec des canapés confortables, un bar et l’inévitable feu de camp où l’on se réunit le soir à l’apéro ou après dîner pour discuter avec les guides locaux. Le coin où est allumé le feu de camp le soir au Xugana Island Lodge Comme presque toujours en safari, les repas sont pris en commun avec les autres clients, les guides et le « management » du Xugana Island Lodge. Toutefois, pour une occasion spéciale, on peut organiser un dîner romantique sur un petit ponton privé un peu à l’écart. L’hôtel dispose enfin d’une petite piscine, située sur une terrasse construite au milieu de l’île. Les repas au Xugana Island Lodge En safari, c’est bien connu, on passe son temps à manger : la collation avant la sortie du matin, le brunch en rentrant, le goûter avant de repartir l’après-midi, l’apéro et enfin le dîner. Les cuisiniers ne font pas de la haute gastronomie mais compte tenu de l’éloignement, on est surpris par la diversité des mets proposés. Les repas sont principalement à base de produits locaux : poissons du Delta et viandes de gibier (oryx, impala, phacochère, etc.). Le coin bibliothèque du Xugana Island Lodge Pour le brunch, on peut se faire faire des œufs et les inévitables bouillies, vestiges de la colonisation britannique : porridge, muesly, etc. Le soir, les cuisines préparent un petit buffet qui permet d’avoir toujours un peu de choix. Les activités Comme je l’ai mentionné plus haut, le Xugana Island Lodge est un « camp d’eau ». Ici, donc, pas de sortie en 4x4 pour traquer lions et léopards. L’ensemble des activités tournent autour de l’eau : - Safari en bateau à moteur : les guides vous emmènent dans le labyrinthe des canaux de l’Okavango à la recherche d’éléphants, d’hippopotames, de crocodiles, d’antilopes et des très nombreuses espèces d’oiseaux vivant dans cet écosystème. Avec beaucoup de chance, vous tomberez sur un fauve en train de se baigner mais c’est extrêmement rare. - Safari en mokoro : le mokoro est un petit canot traditionnel en bois propulsé à l’aide d’une grande perche qui prend appui au fond de l’eau (exactement comme une gondole). Assis au ras de l’eau, on peut profiter au maximum du silence et se concentrer sur les plus petites choses : des mini-grenouilles multicolores, des serpents d’eau, etc. - Promenades à pied : on vous dépose en bateau sur une île et vous continuez à pied. Un peu moins palpitant selon moi mais cela permet de diversifier les activités et on peut toujours avoir la chance de tomber sur un troupeau d’éléphants. Sensations garanties. Promenade en mokoro, sorte de gondole locale, dans le labyrinthe des canaux de l'Okavango Les guides du Xugana Island Lodge sont à la fois compétents, professionnels, passionnés et sympathiques. Nous avons beaucoup rigolé avec les deux guides qui nous ont accompagné : Johnson (dit « Œil de Lynx » car capable de repérer une grenouille de 3 cm à 300 mètres) et Eamus. Je recommande vraiment, au cours d’un séjour au Botswana, de faire un camp de terre et un camp d’eau. Les activités proposée dans les camps d'eau complètent en effet très bien, dans un style plus calme, des activités de safaris plus classiques (les game drives en 4x4). Le Xugana Island Lodge en pratique Visiter la fiche du Xugana Island Lodge sur le site de Desert and Delta Tarif : à partir de 750 € / nuit (par chambre) C’est le revers de la médaille. Tous les camps de luxe du Botswana sont très coûteux. C’est une politique assumée du pays pour préserver la nature et l’exclusivité des lieux. Peu de touristes mais qui paient très cher. Y aller : pour se rendre au Xugana Island Lodge, il faut prendre un petit avion de brousse depuis Maun ou Kasane au Botswana (vols réguliers depuis les grandes villes de la région : Johannesburg, Windhoek…). Arrivés sur la piste au milieu de la brousse, vous prenez un bateau à moteur jusqu’au lodge.


Royal Livingstone Hotel – Chutes Victoria

Hôtel mythique aux Chutes Victoria (en Zambie), le Royal Livingstone est une étape luxueuse dans un cadre exceptionnel...

Le Royal Livingstone est l’un des hôtels mythiques près des Chutes Victoria. Situé du côté Zambien de la frontière, c’est à la fois l’hôtel le plus luxueux et le plus pratique pour aller découvrir les Chutes. Le Royal Livingstone est un hôtel fantastique. Royal Livingstone Hotel : calme, luxueux, colonial… Le Royal Livingstone tire son nom de la ville de Livingstone, en Zambie, qui tire elle-même son nom de ce fameux explorateur écossais, le Dr David Livingstone, qui a découvert les Chutes du Zambèze qu’il a baptisées Chutes Victoria. Tout le monde connaît le mot d’Henry Morton Stanley qui, le retrouvant au cœur de la jungle, l’accueillit d’un « Dr Livingstone, I presume ? ». Sur cette vue d'hélicoptère des Chutes Victoria, on aperçoit le Royal Livingstone Hotel en haut à droite de l'image, sur les rives du Zambèze L’architecture du Royal Livingstone est fidèle à cet esprit colonial britannique de l’époque victorienne qui inspire immédiatement une immense quiétude. Le Royal Livingstone dispose également d’une situation absolument exceptionnelle, puisque construit sur les rives du fleuve Zambèze, il est l’un des très rares hôtels qui permet d’accéder aux Chutes Victoria à pied. La chambre du Royal Livingstone Il y a un peu moins de 200 chambres au Royal Livingstone réparties entre deux grands bâtiments de part et d’autres de la réception. Les chambres sont au rez-de-chaussée ou au premier étage mais toutes donnent sur les jardins de l’hôtel magnifiquement entretenus (peuplés de quelques zèbres à moitié apprivoisés et de nombreux singes) et le Zambèze. Au rez-de-chaussée, une petite terrasse privée y donne même accès directement. Chambre du Royal Livingstone Hotel - Chutes Victoria (Zambie) Les chambres « de base » du Royal Livingstone ne sont pas immenses mais décorées avec goût et raffinement, toujours dans le style colonial : mobilier en bois, grand ventilateur, jolie baignoire… Il existe aussi quelques suites assez somptueuses et relativement inabordables que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester (à tenter pour un voyage d’affaires à mon avis). Les parties communes La salle à manger et le salon de thé du Royal Livingstone sont au diapason du reste de l’hôtel, luxueux et agréables, mais je recommande autant que possible de prendre ses repas sur la terrasse pour profiter des jardins et du bruit si apaisant du fleuve Zambèze et, au loin, du fracas des Chutes Victoria. La piscine, gelée lors de mon passage, est également très belle mais le nec plus ultra, c’est le Sunset bar, situé sur une plateforme en bois surplombant le fleuve Zambèze, juste en amont des Chutes Victoria. L’endroit idéal pour siroter un margarita en observant le coucher de soleil. Piscine du Royal Livingstone - Chutes Victoria (Zambie) Les repas au Royal Livingstone Le petit-déjeuner du Royal Livingstone est tout simplement somptueux. Le buffet est incroyablement achalandé. Les fruits et jus de fruits sont frais et bons, les œufs brouillés crémeux à souhait. A cela s’ajoutent des charcuteries, du saumon, du guacamole (enfin, plus trop après mon passage), des viennoiseries en tout genres, une collection de thés sans fin, etc. Comme si cela ne suffisait pas, on peut également commander des plats un peu plus sophistiqués : gauffres, pain perdu, œufs benedict, etc. Les repas du midi et du soir sont à la carte et également tout à fait satisfaisants. Et surtout pas hors de prix pour un hôtel de ce standing. Enfin, ne ratez pas le goûter à 16h, véritable orgie de pâtisseries plus ou moins britanniques et de thé. Royal Livingstone : les activités L’activité principale au Royal Livingstone, c’est bien sûr d’aller découvrir les Chutes Victoria. En été (juillet / août), les Chutes ont leur débit maximal. C’est à mon avis la meilleure saison pour y aller. On peut aller aux Chutes à pied depuis le Royal Livingstone et le prix de l’entrée dans le parc est inclus dans le tarif de l’hôtel. On peut donc marcher jusqu’aux Chutes autant de fois que l’on veut pendant le séjour. Et honnêtement, on ne s’en lasse pas. Les rapides du fleuve Zambèze juste en amont des Chutes Victoria - Zambie De très nombreuses autres activités sont proposées : survol des Chutes Victoria en hélicoptère, croisière sur le Zambèze, excursion à Livingstone Island (où vous pourrez marcher sur le bord de la falaise et si les conditions le permettent, vous baigner juste au niveau des Chutes), safaris dans l’arrière pays (pas mal d’éléphants à voir), speedboat en aval des Chutes Victoria et bien sûr, le saut à l’élastique depuis le pont qui relie le Zimbabwe à la Zambie, face aux Chutes. Bref, il n’y a pas vraiment le temps de s’ennuyer. Le Royal Livingstone en pratique Visiter le site du Royal Livingstone Hotel Tarif : à partir de 300 € / nuit (par chambre) Y aller : le Royal Livingstone Hotel est à 15 minutes de route de l’aéroport international de Livingstone, où il existe des vols fréquents depuis et vers Johannesburg. Agrandir le plan. Photos Chutes Victoria


Aurora Chalet – Luosto (Finlande)

L'Aurora Chalet, une étape conviviale et gourmande à Luosto, juste au Nord du cercle Arctique en Laponie finlandaise. Base idéale pour la chasse aux aurores boréales.

L’Aurora Chalet porte fort bien son nom puisque, situé dans le minuscule village de Luosto, en Laponie finlandaise, il est idéalement situé pour observer les aurores boréales. Ambiance chalet, feu de cheminée et sauna, c’est aussi une étape gourmande, idéale pour un long week-end. Aurora Chalet : au cœur de la Laponie finlandaise L’Aurora Chalet est situé à Luosto, au Nord du cercle Arctique en Finlande. Le voyage pour y arriver est un peu long : premier vol de 3h entre Paris et Helsinki, puis deuxième vol d’1h pour Rovaniemi (la ville du Père Noël) et enfin 1h de route pour atteindre Luosto. L’Aurora Chalet est l’un des deux hôtels du village, au milieu du Parc National de Pyhä-Luosto, lieu idéal pour les sports d’hiver en tous genres : chiens de traineau, motoneige, ski de fond, raquettes, etc. C’est surtout l’un des meilleurs endroits du monde pour observer les aurores boréales. Chambre de l'Aurora Chalet - Luosto (Laponie) La chambre de l’Aurora Chalet Les chambres de l’Aurora Chalet sont confortables et réalisées dans le style traditionnel d’un chalet lapon : parquet en bois, très joli mobilier et grande fenêtre. Les gros points forts de la chambre sont la cheminée (inestimable lorsque l’on veille à l’affût des aurores boréales) et le sauna perso dans la salle de bain. Attention à demander la cheminée car toutes les chambres de l’Aurora Chalet n’en sont pas équipées. Sauna privé dans les chambres de l'Aurora Chalet - Luosto (Laponie) Côté négatif, on regrette juste l’absence de baignoire dans la salle de bain. Les parties communes Les parties communes sont plaisantes mais honnêtement, on n’y passe pas beaucoup de temps. La salle à manger est agréable, avec une grande baie vitrée sur les environs et une cuisine ouverte où le chef prépare le repas sous nos yeux. Les tables y sont peut-être un peu serrées. Salle à manger de l'Aurora Chalet - Luosto (Laponie) Il y a également un mini coin salon autour d’une grande cheminée et un bar sans intérêt particulier. Et bien sûr, des bois de rennes et des photos d’aurores boréales en guise de déco. Un délicieux menu le soir Si le petit-déjeuner est perfectible (œufs brouillés trop cuits, buffet qui n’offre pas beaucoup de choix), si le déjeuner est léger (seule possibilité : une soupe, du pain et du beurre), le menu du dîner (menu unique) est bien souvent délicieux. Les repas du soir sont conçus à partir de produits majoritairement lapons (du saumon, de la viande de renne – délicieux). C’est cuisiné avec finesse et copieux pour se remettre d’une longue journée dans le froid. Les activités L’Aurora Chalet ne propose pas d’activité en soi mais il est situé à 30 mètres de Snow Games, organisateur d’excursions dans le parc National de Pyhä-Luosto. On peut choisir parmi : - Safari en chiens de traineau (huskies) : une activité marrante et franchement typique (même si les Lapons d’antan n’utilisaient pas les chiens pour se déplacer). Si la partie traineau est sportive et riche en sensations fortes, la partie visite du chenil m’intéresse personnellement beaucoup moins. N’ayons pas peur de le dire, ces chiens puent et sont assez moches pour la plupart. - Excursion en motoneige : selon les guides et les groupes, vous pouvez plus ou moins vous lâcher sur la vitesse. Il vaut mieux privilégier les excursions un peu longues qui font traverser de grands lacs gelés si vous êtes amateur de vitesse. - Excursion en raquettes : pour moi, les raquettes, c’était pour les vieux qui n’aimaient pas le ski. Bonne surprise car cela permet d’aller se promener dans des superbes endroits de la forêt lapone. Au retour, quand on dévale les collines dans la poudreuse, les sensations sont très agréables. Encore mieux la nuit, à la lampe frontale : ambiance Blair Witch garantie. - Et aussi : visite à la maison des aurores boréales où l’on apprend beaucoup sur la formation de ce phénomène incroyable, excursion au parc des rennes (un peu traine-couillon mais amusant)… et l’inévitable pause saucisse dans chacune de ces excursions ! Les aurores boréales à l’Aurora Chalet La raison principale pour aller à Luosto et à l’Aurora Chalet, c’est bien sûr d’essayer d’observer les aurores boréales. L’hôtel fait tout pour faciliter leur traque. A l’arrivée, on vous fournit un téléphone portable qui a pour mission de vous envoyer un sms si les chances d’observer une aurore boréale sont grandes. L’Aurora Chalet vous fournit également un petit livret où sont indiqués les meilleurs spots d’observation (ceux qui ont une vue dégagée sur le ciel du Nord). Aurore Boréale à Luosto - Laponie (Finlande) Petits bémols : - Depuis les fenêtres de la chambre, il y a trop de lumière la nuit pour que l’on puisse voir le ciel (et donc savoir s’il est dégagé ou si des aurores boréales commencent à se former). - L’alerte par sms n’est pas 100% fiable : le soir où nous avons observé les plus belles aurores, nous n’avons jamais reçu de sms. Il faut donc parfois sortir un peu au pif en espérant avoir de la chance. L’Aurora Chalet en pratique Visiter le site de l’Aurora Chalet. Tarif : entre 160 et 180 € / nuit (par chambre). Y aller : l'Hotel Aurora Chalet est situé en plein coeur du village de Luosto en Laponie finlandaise. L'hôtel est à 1h10 de route de l'aéroport de Rovaniemi. Agrandir le plan Photos Laponie


Mowani Mountain Camp – Twyfelfontein

Le Mowani Moutain Camp est un hôtel magique niché au coeur du Damaraland en Namibie... idéal pour un voyage de noces.

L’hôtel Mowani Mountain Camp est un véritable petit bijou, niché en plein cœur de la région du Damaraland en Namibie, à quelques kilomètres de Twyfelfontein, site classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. C’est un endroit qui se mérite puisqu’il se situe sur la route D261, une piste dans un état pour le moins discutable. Mowani Moutain Camp : un cadre exceptionnel au cœur du Damaraland Le cadre est vraisemblablement un des atouts majeurs du Mowani Mountain Camp. Niché au cœur des formations rocheuses étonnantes du Damaraland, le Mowani Mountain Camp, invisible depuis la route principale, est constitué de petites cahutes complètement intégrées au paysage. Sunset bar du Mowani Mountain Camp - Twyfelfontein (Namibie) Depuis l’hôtel, on dispose de magnifiques panoramas sur le paysage de la région. Le coucher de soleil sur les formations rocheuses rouge vif y est particulièrement spectaculaire, surtout installé sur des coussins au sommet d’un bloc rocheux en sirotant une pina colada et quelques amuse-bouches. Ce « Sunset bar » improvisé est simplement fantastique. Les chambres du Mowani Mountain Camp Le Mowani Moutain Camp dispose de 15 chambres qui sont autant de tentes de luxe cachées dans la montagne. Depuis le lit, on voit le paysage à travers des moustiquaires qui peuvent aussi se relever. Chambre avec vue au Mowani Mountain Camp - Twyfelfontein (Namibie) Le nec plus ultra, c’est la double salle de bain. Une en intérieure et une autre à l’extérieur, entre deux rochers, avec douche, baignoire et toilettes. Prendre son bain au milieu de la nature n’est pas le plus désagréable au Mowani Moutain Camp. On a aussi une double terrasse… ce qui ne gâte rien. Les parties communes Salon, salle à manger, piscine, bar à coucher de soleil au sommet d’un rocher et feu de camp pour admirer les étoiles après dîner agrémentent le séjour. Tout est conçu pour être harmonieusement intégré à la nature, luxueux sans ostentation et confortable. Salle à manger du Mowani Moutain Camp - Twyfelfontein (Namibie) Des repas tout à fait corrects Le buffet du petit-déjeuner est bon sans plus. La carte du déjeuner est simple (salades, snacks) et la nourriture est correcte. Au dîner, un menu en trois plats est imposé et la plupart du temps délicieux : wrap de butternut, steak d’oryx (délicieux) ou de bœuf, pâtisseries plus ou moins réussies en dessert, etc. Globalement, le niveau gastronomique pour un endroit aussi isolé est tout à fait satisfaisant. Activités L’hôtel propose plusieurs activités qui valent le détour : - Nature Elephant Drive : excursion en 4x4 dans les environs du Mowani Moutain Camp à la recherche des éléphants du désert. Ces éléphants se couvrent en général de poussière ocre pour protéger leur peau du soleil. - Excursion à Twyfelfontein : classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, ce site présente un double intérêt. Son cadre est superbe, au cœur de montagnes ocres, et on y a retrouvé des gravures rupestres datant d’il y a plus de 2000 ans. Je dois dire que généralement, ce genre de gravures ne m’excite que moyennement mais Twyfelfontein mérite d’être visitée. En chemin, le guide vous montrera deux endroits amusants : Burnt Moutain (une colline toute noire, brûlée par une éruption volcanique particulièrement violente) et Organ Pipes, une formation basaltique qui ressemble à s’y méprendre à la Chaussée des Géants en Irlande du Nord. Vue depuis la piscine du Mowani Mountain Camp - Twyfelfontein (Namibie) Lors de notre passage, les guides étaient compétents et très sympathiques. On peut également aller se promener autour de l’hôtel pour découvrir à pied les étonnantes formations rocheuses qui font la renommée du Damaraland. En revanche, je recommande de se passer de la Petrified Forest. La route pour y aller est plus longue qu’il n’y paraît et l’endroit n’a pas grand intérêt. On y voit juste quelques troncs d’arbres fossilisés à moitié enterrés… pas très spectaculaire. Le Mowani Moutain Camp en pratique Visiter le site du Mowani Moutain Camp. Tarif : environ 300 € par nuit et par chambre en demi-pension (petit-déjeuner et dîner). Aller au Mowani Mountain Camp : l'hôtel est situé sur la D261, au coeur du Damaraland. D'Otjiwarongo, il faut compter environ 4h de route (dont une bonne partie sur de la piste). Le Mowani Mountain Camp est situé au niveau de la flèche sur le plan ci-dessous. Agrandir le plan Photos Namibie


Derniers articles

Statue Icare Temple Agrigente Sicile Itinéraire : 10 jours en Sicile

Jour 1 : Arrivée à Catane et route pour Syracuse. Visite de la magnifique vieille ville (la […]

USA-Californie-JN-14 Itinéraire : 10 jours en Californie

Jour 1 : Arrivée à San Francisco et balade dans le quartier de Downtown. Parmi […]

Route de Dalsnibba - Norvège Itinéraire : 2 semaines en Norvège

10 jours dans la région des fjords   Jour 1 : Arrivée à Stavanger et visite […]

Groenland vu du ciel 5 Le Groenland vu du ciel

Début novembre, au cours d'un vol sans histoire entre Paris et Chicago, l'avion a survolé […]

Dernières photos
Alfonso Vers l’orage Gazelles Bull elephant Drama zebra Mexican stand-off Hello you ! J’ai mal au cul… La horde Petey
Derniers tweets
Fil Instagram
Jeremie Noel | Photographies et impressions de voyage
©2013-2014